Bibliothèque – lieu irremplaçable et précieux de préservation de sources écrites

Auteurs-es

  • Eléné TSKHVARIASHVILI

Résumé

Résumé: Depuis les temps immémoriaux, les bibliothèques ont rempli le rôle important dans la diffusion des connaissances acquises, dans l’information et l’instruction des citoyens. Les bibliothèques contemporaines non seulement poursuivent à remplir cette fonction, elles rendent encore plus accessible, pour n’importe quel citoyen et dans le temps et l’espace illimités, la recherche de l’information de son intérêt grâce aux bibliothèques électroniques. En même temps, la bibliothèque du XXIe siècle n’est pas seulement le lieu de préservation des livres, elle n’est pas non plus le lieu seulement de l’accessibilité de données électroniques, mais elle est aussi l’espace de la recherche active de l’information, de la communication scientifique, de l’échange d’idées, de l’enseignement et de la réflexion.

L’histoire nous a préservé – que ce soit dans des bibliothèques ou des musées de manuscrits – des informations précieuses concernant les femmes géorgiennes de renommé de la première moitié du XXe siècle.

Dans le présent article, nous allons analyser les sources écrites sur la vie et l’œuvre des femmes savantes géorgiennes effectuant en Géorgie, puis poursuivant en émigration, leurs activités scientifiques, politiques et littéraires. Je m’attarderai surtout sur les sources écrites, les revues et journaux où sont publiés leurs propres textes ou les métatextes portant sur leurs activités et qui sont préservés non seulement dans les bibliothèques nationales, mais étrangères aussi.

Biographie de l'auteur-e

Eléné TSKHVARIASHVILI

PhD en Sciences politiques Université technique de Géorgie Tbilissi, Géorgie

Téléchargements

Publié-e

2020-11-30

Numéro

Rubrique

Articles