Les valeurs stylistiques des anglicismes dans la presse féminine

Angela GRĂDINARU

Résumé


L’objectif principal de cette recherche est de relever les valeurs stylistiques des anglicismes dans la presse féminine. Nous nous sommes concentré sur l’étude des anglicismes en français parce qu’on a observé une invasion de mots et de termes anglais dans la langue française et dans d’autres langues. Ce que nous intéressent, surtout, c’est la dynamique de ces emprunts de l’anglais vers la presse française moderne et, notamment, la presse des femmes, compte tenu de l’intensité du phénomène et des défis qui apparaissent devant un interlocuteur qui entre en collision avec les anglicismes et les difficultés stylistiques qu’il doit décoder correctement. Nous nous sommes également proposé d’analyser ce phénomène à partir d’un corpus constitué d’exemples extraits de la presse féminine en ligne (Elle, Cosmopolitan, Avantages, Femme Actuelle, Vogue). Pour motiver notre choix, il est intéressant de noter que le sujet des anglicismes est particulièrement important à l’heure actuelle, compte tenu des contacts linguistiques et de la mondialisation, mais aussi de la lutte des organismes nationaux, tels que l’Académie Française, pour le purisme de la langue française. Or, les anglicismes persistent dans le contexte linguistique en dépit de tous ces efforts. Même si l’emploi des anglicismes est contesté par certains, il y a plusieurs linguistes qui se sont intéressés à leurs fonctions et particularités. Par conséquent, on estime que l’emploi des emprunts dans la presse féminine a plusieurs visées stylistiques. Les valeurs stylistiques des anglicismes employés dans la presse féminine peuvent modifier la forme du discours en lui imprimant un sens original à forte portée persuasive.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.