Les Mystères de Dionysos-Apollon et la renaissance de la tragédie

Maka LASHKHIA

Résumé


Dans son œuvre La naissance de la tragédie à partir de l’esprit de la musique, Friedrich Nietzsche écrit: «Si la nouvelle culture est tragique, le nouvel homme doit également devenir tragique, il ne devrait pas abandonner l’éthique rationnelle optimiste et les impératifs socratiques». Il est intéressant de savoir pourquoi une nouvelle culture doit être tragique, que signifie le phénomène de tragique pour Nietzsche?

L’étude des origines dionysiaque et apollonienne de la culture montre que Dionysos, en tant que dieu, supportant des souffrances d’individuation, ne peut vivre sans Apollon. De son côté, l’origine apollonienne est également liée à la dionysiaque dans la mesure où il cache en soi-même le monde dionysiaque. Par cette alternance, en faisant disparaitre l’un l’autre et en même temps donnant de la force l’un à l’autre, ces deux aspects contradictoires donnent naissance à des cultures différentes. C’est ainsi que la tragédie antique est née. La tragédie en tant que l’art mimétique représente la base de la catharsis. Ce dernier donne naissance au type esthétique de l’homme pour lequel la coexistence harmonieuse des origines apollonienne et dionysiaque de la culture est évidente. Avec la naissance de la tragédie, son auditoire esthétique est né.

Dans les salles de théâtre, il n’y avait que de simples critiques avec des exigences semi-morales et semi-éduquées. Le type socratique de l’homme n’a pas pu entièrement briser le mythe grec, et chaque fois c’est Antigone qui naît, une femme rebelle qui se révolte contre le destin et contre la mort.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.