Immanence / transcendance de la langue

Anna BONDARENCO

Résumé


L’immanence et la transcendance sont envisagées comme deux méthodologies d’interprétation des phénomènes et des catégories de la langue, comme deux modes de penser et de repenser la langue.

La définition de l’immanence s’appuie sur la thèse fondamentale de F. de Saussure, «la langue considérée en elle-même et pour elle- même», sur les idées des représentants de la glossématique, sur les modalités de la traiter en philosophie, en sociologie.

L’immanence comme interaction au sein du système linguistique suppose une relation transitive et en même temps une relation réflexive, les deux coexistent. La fonction transitive de la langue détermine aussi sa relation avec un autre système, avec des facteurs d’ordre extérieur, principes de nature énonciative, pragmatique, performative.

Afin de démontrer le rapport de complémentarité entre les deux méthodologies d’interprétation des faits linguistiques, nous avons choisi pour objet d’analyse le phénomène d’ambiguïté persistant dans des phrases simples et dans des phrases complexes à structure tautologique.

Le décodage des significations actualisées dans les phrases tautologiques, construites sur l’identité du signe linguistique dans des positions syntaxiques différentes, est réalisable grâce à l’application non uniquement des critères de l’immanence, mais en recourant aussi aux critères de l’analyse translinguistique: le statut social de l’énonciateur, le lieu et le temps de son énonciation, son effet pragmatique, etc.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.