Arméniens et Géorgiens: Appelés à un rôle-clé entre l’Europe et l’Asie, en ce début du XXIème siècle

Gérard DÉDÉYAN

Résumé


Arméniens et Géorgiens furent marqués, à l’ouest par l’expansion de l’Empire romain, relayé par Byzance, et à l’est par la mainmise de la Perse. Ils trouvèrent néanmoins leur pleine identité avec, à l’aube du IVème siècle, leur conversion au christianisme, non sans conflits avec la Perse. Puis, la domination arabe favorisa l’émergence de deux maisons de même souche: en Arménie, les Bagratouni; en Géorgie, les Bagrationi.

Le XIème siècle est déterminant: placée en première ligne face à l’expansionnisme de Byzance à l’ouest, à la conquête turque à l’est, la Grande Arménie tend à se désagréger, tandis que le royaume de Géorgie se maintient. Cependant, à des degrés différents, Arméniens, dans leur nouveau royaume de Cilicie, et Géorgiens participent aux Croisades.

Du XVème au XVIIIème siècle inclus, face aux menaces turque et persane, les ambassades des princes arméniens et des rois géorgiens, de leurs catholicos, demandent au pape, au roi de France, au tsar, une aide militaire et un soutien culturel. De tels contacts favorisent les Renaissances arménienne et géorgienne. L’esprit des Lumières, les principes de la Révolution française marquent profondément les deux peuples. Acculés à solliciter la protection de la Russie, Arméniens (surtout) et Géorgiens y gagnent la sécurité, mais au prix de la fin du royaume géorgien et de la liquidation du projet de royaume arménien. Ils savent cependant profiter de l’épanouissement de la culture russe au XIXème siècle, sans oublier les richesses de la République française. Ils mettent en même temps leurs compétences au service de pays d’Asie (Egypte, Irak, Iran). Après la guerre mondiale, le génocide des Arméniens, le bref accès à l’indépendance, les soixante-dix ans de régime soviétique, Arméniens et Géorgiens, ayant recouvré leur souveraineté, se présentent maintenant, dans leur complémentarité, comme des acteurs potentiels de premier plan dans le dialogue entre l’Europe et l’Asie.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.