La littérature peut-elle construire l’avenir de la mémoire européenne?

Béatrice GONZALÉS-VANGELL

Résumé


C’est à partir du présent que se définit une culture de la mémoire. Son élaboration, en effet, permet d’avancer vers un avenir prometteur que risqueraient d’obstruer le reniement et l’effacement des traumas. En 2015, l’Allemagne accueillait plus de 800 000 migrants et Angela Merkel proposait une nouvelle voie à l’Europe, la poussant vers ses racines, puisant dans l’humanisme fondateur, et la projetant vers un monde en devenir. L’Allemagne parvint-elle à s’ériger en nation modèle d’éthique alors que nombre de pays européens choisissent le repli nationaliste et refusent d’emprunter cette nouvelle voie? Qu’en est-il désormais de l’avenir européen? La littérature nous en montre-t-elle la possible réalisation?


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.