Les universités françaises et le défi de l’internationalisation au XXIème siècle

Anne-Marie MOTARD

Résumé


Dans un environnement académique globalisé et concurrentiel, les universités françaises peinent à avoir une visibilité et une attractivité de même rang que celles de leurs homologues internationaux, anglophones notamment. Depuis quelques années, cette difficulté, notamment perçue au travers des «classements internationaux», a conduit les pouvoirs publics français à proposer ou imposer une restructuration du paysage universitaire et à promouvoir l’évaluation de la recherche et de la formation académiques.

Cet article présentera un panorama des enjeux auxquels les universités françaises sont confrontées et des éléments de réponse que les établissements et les autorités de tutelle tentent d’y apporter autour de quelques questions-clés. Quels sont les éléments à la fois historiques, politiques et structurels qui peuvent expliquer une telle situation alors que la Francophonie maintient une influence significative dans le monde? Quel bilan peut-on dresser des stratégies mises en œuvre par les gouvernements successifs et les établissements universitaires eux-mêmes afin de pallier les difficultés identifiées? Comment s’organise le débat public autour de ces questions en France? Comment les perceptions de ces enjeux évoluent-elles chez les différents acteurs concernés en ce début de XXIème siècle? Dans ce contexte, quelles sont les perspectives d’avenir des universités françaises spécialisées en lettres, langues et sciences humaines et sociales?


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.