La coexistence des contraires: l’événement et le stéréotype, leur langage dans le roman d’E. Zola «Germinal» et le roman «La Peste» d’A. Camus

Anna BONDARENCO

Résumé


Deux entités interdépendantes et à la fois contraires, celle de l’événement et du stéréotype constituent le cadre sociétal et linguistique que nous examinons. Afin d’expliciter leur caractère antithétique et leur coexistence dans un contexte social, nous nous sommes adressée à la philosophie des antagonismes. Une autre thèse exploitée est celle de l’énergie dont est dotée toute molécule, tout élément d’un tout, conçue par le philosophe S. Lupasco comme énergie dynamique, événementielle. C’est l’énergie, propriété inhérente à tout élément d’un système, qui change le mode stéréotypé de la vie des mineurs du roman «Germinal» d’E. Zola et des Oranais du Roman «La Peste» d’A. Camus et la production de l’événementiel. 


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.